Extrait du journal Ouest France du 7/10/2008 - commentaires