Le Bistrot Philosophique du vendredi 13 mars 2009

, par Valérie

Le dernier bistrot philosophique en date du collectif Cultivons la paix a eu lieu à la MJC de Chenôve, 7 rue de Longvic, sur le thème de la campagne du MAN "La Pub, la télé et les enfants", en présence d’une trentaine de personnes.

Bistrot philosophique À la MJC
« La pub, la télé et les enfants »
L’article du journal sur notre soirée.

JPEG - 27 ko
Le Bien Public - © Tous droits réservés
Pascal Courty, à gauche, a animé cette soirée riche en débat (photo F. V.)

L’enfant est-il roi ?

Pascal Courty, membre du collectif, a animé cette soirée qui s’est ponctuée par la présentation de publicités qui passent à la télévision ou qui sont passées à la télévision lors de ces dernières années.

Le public a réagi sur les extraits qui ont été diffusés, tous mettant en scène des produits de consommation courante que les enfants réclament. Il a été surpris de constater que 43 % de la consommation des familles émanent d’une demande faite par l’enfant. L’enfant réclame ce qu’il voit à la réclame !

« Les enfants sont des proies faciles pour les producteurs », souligne un intervenant.

Tous ont évoqué la présence de plus en plus nombreuse des enfants à la télévision. Pascal Courty a étayé son intervention avec des chiffres clés :

  • 10 % des programmes regardés par les enfants de 4 à 10 ans ont des publicités, contre 7 % pour les adultes
  • 25 à 30 % des enfants sont encore devant leur télévision à 20 h 30.
  • À 6 ans, un tiers des enfants croient systématiquement ce que disent les publicités.

« Certaines publicités axent tout sur le cadeau, à défaut du produit », déplore une maman.

Le débat s’est tourné du côté de la législation en vigueur, comme la loi du 30 septembre 1986, modifiée par la loi du 27 mars 1992...
On constate que les marques génériques ne citent pas toujours leur nom. Elles sont tellement connues que seul le logo suffit. D’autres ne réalisent pas de simples publicités mais de véritables courts-métrages...

« Tout est dans le visuel », souligne Pascal Courty qui a bien travaillé le sujet, notamment par le biais de son association, Mouvement pour une alternative non violente (Man), qui combat avec fermeté ce fléau.

Contact : Pascal COURTY


http://pascalcourty.free.fr
pascalcourty@free.fr